Home Best of Interview Cie Sens Ascensionnels

J'ai un arbre dans mon coeur © Hjalmeida

Après une grande école de commerce, Christophe Moyer fut banquier d’affaires durant un an et demi… avant de tout plaquer pour fonder la compagnie Sens Ascensionnels. à la recherche d’un théâtre humaniste, le Lillois dénonce (avec humour) les désordres – sociaux, écologiques – du monde. « J’essaye d’aider les spectateurs à décrypter la société, et de remettre de l’humanité là-dedans. » C’est le cas dans J’ai un arbre dans mon cœur, adaptation pour les 3 – 7 ans d’Oblique. Mêlant film d’animation à la craie, théâtre et objets manipulés, il met en scène les Zoblics. Installés autour d’un lac surnommé « la Mère Veille », ces sortes de Shadocks profitent de ce que leur offrent les « arbres à tout » : des poissons, des doudous… Mais ils en veulent toujours plus, jetant à l’eau leurs affaires pas même usées. Jusqu’à ce que la « Mère Veille » à bout, dérègle tout… Ou comment parler intelligemment d’écologie aux enfants.

J.D. & A.C.
Informations
Lille, maison Folie Wazemmes

Site internet : http://mfwazemmes.mairie-lille.fr/fr

Oblique 15.11.201516h
Oblique
Méricourt, Espace culturel La Gare

Site internet : http://www.mairie-mericourt.fr/-La-Mediatheque,60-

Oblique28.11.201516h
J’ai un arbre dans mon cœur 
Lille, maison Folie Wazemmes

Site internet : http://mfwazemmes.mairie-lille.fr/fr

J’ai un arbre dans mon cœur 28.11.2015>29.11.20155,5/3,5/2€
J’ai un arbre dans mon cœur
Valenciennes, Le Phénix

Site internet : http://www.lephenix.fr

J’ai un arbre dans mon cœur 02.12.2015>06.12.2015 mercredi 02 déc. 2015 > 15h30 samedi 05 déc. 2015 > 11h et 16h dimanche 06 déc. 2015 > 11h et 16h, 13>5€
J’ai un arbre dans mon cœur
Lille, Le Grand Bleu

Site internet : http://www.legrandbleu.com

J’ai un arbre dans mon cœur 08.03.2016>12.03.2016Mar 08 : 10h & 14h30 / Mer 09 : 15h / Jeu 10 : 10h & 14h30 / Ven 11 : 10h & 14h30 / Sam 12 : 15h, 13>9€

Et aussi :

  • NAZ
    Vendredi 18 décembre 2015 en soirée
    Wasquehal (59)
Articles similaires
© Zak Eazy