Home Best of Chroniques Lou Doillon

Lay Low

(Barclay/Universal)
Lay Low

Avant tout, faire taire les pisse-froid qui évoqueront encore le cas d’une “fille de” : mon garagiste tient l’établissement de son père et mon boucher travaille en famille. Ceci posé, leur faire écouter ce deuxième LP de Lou Doillon. Trois ans après le renversant Places (réalisé par le maître Étienne Daho), la fille de Jacques a rejoint Taylor Kirk et les membres de Timber Timbre. Entourée des Canadiens, la Parisienne signe une oeuvre volontiers électrifiée et (forcément) sous tension, sans jamais sacrifier ses mélodies mélancoliques. Planent ici les fantômes d’Anita Lane et de Nick Cave. De Timber Timbre aussi, évidemment. Ce creuset folk blues pop possède une dimension cinématographique. Une véritable confirmation.

Thibaut Allemand
Articles similaires
Hot Chip, A Bath Full Of Ecstasy