Expert en la matière

Xavier Lust © DR

Ne pas mettre à l’honneur Xavier Lust à l’occasion des dix ans de Design September aurait constitué un crime de lèse-majesté. Le Botanique consacre donc une rétrospective à ce créateur bruxellois emblématique, qui se distingue par son approche très innovante du design.

« C’est un orfèvre de la matière », dit de lui Roel Rijssenbeek, le directeur artistique de Design September. Voilà qui résume assez bien le travail de Xavier Lust. Cet ancien élève de l’Institut Saint-Luc s’est fait connaître à l’aube du millénaire avec une technique unique de déformation du métal, sans utilisation de moules. Sa façon de le plier engendre des formes harmonieuses, la matière semble se galber… naturellement. Un paradoxe étonnant, et un style épuré que l’on reconnaît au premier coup d’œil, par exemple dans cette Archiduchaise en aluminium, aux lignes fluides et sensuelles. « Cette méthode me permet de toucher l’intime vérité de la matière, confie le quadragénaire. Le meuble n’est pas réalisé avec un moule, on ne force pas la matière à correspondre à un dessin, c’est donc elle qui décide de se plier et qui donne la forme finale à la pièce ». En d’autres termes, Xavier Lust ne crée pas d’objets, il les laisse… naître.

« Chair » – « Ce mobilier révèle un certain équilibre, une sorte de langage cellulaire, quelque-chose qui parle à notre chair ». Une innovation esthétique qui offre une résistance décuplée, mais aussi de nouvelles possibilités fonctionnelles, tel ce meuble baptisé Oudjat, en laiton poli, parfaite fusion d’un siège et d’une console. Pour autant, Xavier Lust ne se cantonne pas au seul travail du métal. Pièces en schiste, travertin… ce designer multi-récompensé n’aime rien tant que l’expérimentation : « ce qui m’amuse, c’est de repousser les limites du possible ». Il multiplie ainsi les champs d’action : design industriel (il collabore avec de grandes marques italiennes), art-design (il crée pour des collectionneurs) et design urbain. Les Bruxellois lui doivent notamment les bancs du Mont des Arts, et verront pousser cet automne 2 700 abribus qu’il a signés. Bien en vue, Xavier Lust ne vise finalement rien d’autre que « l’essentiel », dit-il, en donnant vie à « des objets qui traversent le temps ».

Julien Damien
Informations
Bruxelles, Botanique

Site internet : http://www.botanique.be

Xavier Lust - Design Stories11.09.2015>01.11.2015mer>dim : 12h>20h, 5,50/4,50/3,50€/gratuit
Articles similaires