So British

David Stewart, Hugh and chicken in profile

Irrésistibles, ces clichés de David Stewart. Encore faut-il un solide sens de l’ironie pour se bidonner devant ces vieillards coiffés de chapeaux extravagants assis au bord d’une tombe (on notera le titre du projet, lui-même décalé, Six Feet Under). Ce talentueux photographe ne serait-il pas anglais ? Gagné !

« Mon humour est très britannique », concède l’intéressé, qui trouve l’inspiration dans tout ce que peut lui offrir la perfide Albion : « Il n’y a rien de plus étrange que ce qu’on voit dans la vraie vie, surtout au Royaume-Uni ! ». à la fois « tendres et cruels », ces portraits ou situations ne sont toutefois jamais méchants vis-à-vis des sujets mis en boîte : « je me moque d’eux, mais je les aime. La preuve : cette ado de 14 ans qui brandit un poisson au bout d’un bâton, c’est ma fille ! » D’ailleurs les jeunes – au centre de sa série Teenage Pre-occupation – constituent une cible parfaite : « ils manquent de confiance en eux, sont indécis, accablés par la technologie et obsédés par ce que font les autres… ».

Des mises en scène loufoques, un style nonsense et une vocation que David Stewart doit un peu… aux Ramones et aux Clash. « Je ne les ai jamais rencontrés, je traînais simplement dans le public avec mon appareil, explique-t-il. A l’époque du punk, les groupes jouaient souvent sur de petites scènes. Ça me permettait de les photographier facilement. Je n’étais pas très doué, mais j’adorais le résultat, même s’il était mauvais. J’ai alors compris que je devais en faire mon métier. Cela a peut-être influencé mon style, quelque peu alternatif, comme cette musique ». Drôle, certes, David Stewart ne rigole toutefois pas avec la technique. Il travaille exclusivement avec des appareils argentiques, au grand angle : « Cela suppose une plus grande attention vis-à-vis du sujet, et vous oblige à suivre votre instinct ». En cela, il honnit le numérique « qui requiert moins de compétences et de réflexion. Les photographes qui se concentrent sur le traitement de l’image cachent souvent un manque de contenu… ». Et vlan !

A LIRE ICI : L’INTERVIEW DE DAVID STEWART

Julien Damien
Articles similaires
Couleurs_(c)bertrand-gadenne