Home Best of Chroniques Death And Vanilla

To Where The Wild Things Are

Fire Records / Differ-Ant

Ce troisième LP (en comptant la BO de Vampyr, 2013) nous voit avancer en terrain connu : library music, BBC Workshop, imaginaire sci-fi sixties et fééries électriques forment la trame de fond de ces chansons… qui ne sont pas vraiment des pop songs. Jouant avec les ambiances en noir et blanc, parsemant d’éclairs leurs rêveries analogiques, les Suédois Marleen Nilsson et Anders Hansson (re)dessinent des souvenirs imaginaires. Oui, comme les peignaient jadis Stereolab et surtout les regrettés Broadcast : en s’inspirant d’un passé proche mais fantasmé, en jouant avec des Moog, des clavecins et des Mellotron, en mêlant voix filtrées, krautrock et psychédélisme. Sur le papier, la formule paraît éculée. Elle fonctionne toujours. Normal, elle est magique.

Thibaut Allemand
Articles similaires
Hot Chip, A Bath Full Of Ecstasy