Home Exposition Stephan Vanfleteren

Musée de la photographie

« Est-ce la fin d’un monde, ou le début d’un autre ? » Cette question qui taraude Xavier Canonne, le directeur du musée de la photographie, résume tout l’enjeu du moment, et renvoie au travail mené par Stephan Vanfleteren à Charleroi. Entre octobre 2014 et avril dernier, ce photographe flamand a arpenté les rues du Pays noir, capturant des situations ou des visages tantôt tristes, tantôt drôles, parfois surréalistes mais toujours beaux. Au-delà de la puissance expressionniste de ces images en noir et blanc, « il a saisi les derniers soubresauts d’une cité qui disparaissait ». Ces clichés dévoilent tous les contrastes de la ville. Ceux-ci se trouvent dans le regard à la fois dur et doux de cet ado, les rides de cet homme sans âge ou l’expression hilare de cette petite fille au visage souillé. « Ni portrait à charge, ni plaidoyer », ces photos disent « le mal de vivre comme les raisons d’exister ». On y perçoit, aussi, cet amour que ressent l’artiste pour cette cité débordant d’humanité. « J’aime Charleroi. Je l’embrasse sur la bouche malgré son haleine puante », écrit-il dans l’ouvrage qui accompagne l’exposition. Celle-ci vient clôturer une série de cinq commandes initiées par le musée de la photographie, et qui a vu se succéder Bernard Plossu, Dave Anderson, Jens Olof Lasthein et Claire Chevrier. Un travail artistique mais aussi documentaire, qui offrira à la postérité un témoignage empli de poésie sur ce que fut Charleroi, à l’orée du XXIe siècle.

Musée de la photographie, avenue Paul Pastur 11, 6032 Charleroi

Julien Damien
Informations
Charleroi, Musée de la Photographie

Site internet : http://www.museephoto.be

Stephan Vanfleteren>06.12.20157/5/4€/ gratuit -12 ans
Articles similaires
Xavier Noiret-Thomé et Henk Visch © Julien Damien