Home Exposition agnès b.

Un certain regard

Gilbert & George, Phone, 2001. Photo : DR. Courtesy collection agnès b. © Gilbert & George,
2015.

Si « agnès b. » évoque pour beaucoup une signature tout en pleins et déliés et un vestiaire de pièces intemporelles, c’est à la galeriste, collectionneuse et passionnée d’art que le LaM prête son vaste espace d’exposition. Entre grands noms de la scène contemporaine et prodiges anonymes, le parcours offre une incursion inédite dans l’univers d’Agnès Troublé.

Piocher dans les 4 000 œuvres d’une figure de la création actuelle en aurait effrayé plus d’un. Mais Marc Donnadieu avait depuis longtemps envie de montrer la collection d’agnès b.. « Son fonds photographique, connu, a déjà fait l’objet d’expositions. Je souhaitais donner une visibilité aux installations, croquis, peintures amassés depuis les années 1980 et encore jamais dévoilés ». Disposant d’une totale carte blanche, séduit par la transversalité des pièces, le commissaire d’exposition a conçu sa sélection comme un portrait, en creux, de la créatrice. « Elle parle de sa collection comme d’un puzzle qu’elle est la seule à savoir résoudre. J’ai décidé de le reconstituer, de façon subjective et intuitive. »
B comme Basquiat.

Dépassant la programmation de la célèbre Galerie du jour, ouverte par la Versaillaise rue Quincampoix, à Paris, en 1984, le parcours raconte en dix salles thématiques l’amour d’agnès b. pour les arts plastiques. Dans une atmosphère aérienne, les dessins du jeune Warhol conversent avec une sculpture de Jean-Michel Othoniel et racontent les drames et espoirs de l’enfance, tandis qu’un espace rend hommage à Jean Fournier, gérant de la librairie-galerie Kléber, qui offrit à une Agnès étudiante à l’Ecole du Louvre son premier stage. Interrogeant la vocation de la collectionneuse, Marc Donnadieu ne pouvait laisser de côté l’exposition fondatrice Les magiciens de la terre (Centre Pompidou et Grande Halle de la Villette, 1989), qui bouleversa agnès b. et le monde de la critique. Quant à Basquiat, essentiel dans l’engagement artistique de la styliste, il est présent à travers sept œuvres, du plus petit croquis à la peinture de référence. « J’ai saisi l’occasion de montrer le rapport qu’entretiennent les collectionneurs avec les artistes », note le commissaire. De ce « regard sur la collection d’agnès b. », on retiendra aussi l’œil toujours en alerte d’une touche-à-tout passionnée.

Marine Durand
Informations
Villeneuve d'Ascq, LaM

Site internet : http://www.musee-lam.fr/

Collections permanentes accessibles du mardi au dimanche de 10 h à 18 h.
Exposition temporaire et collections permanentes : 10 / 7 €
Collections permanentes : 7 / 5 €

Un regard sur la collection d’agnès b.12.06.2015>23.08.2015mar>dim, 10h>18h, 10>5€
Articles similaires