Why Make Sense

Domino

À raison d’un disque tous les deux ans, Hot Chip vient rappeler où est l’épicentre de la pop : quelque part à équidistance entre Alexis Taylor et Joe Goddard, les têtes bien faites qui gouvernent à la destinée du groupe, et donc de l’électropop mondiale. Cette cuvée 2015 arrive avec un concept fort : grâce à un procédé d’impression et une palette de 500 couleurs, chaque exemplaire physique du disque est unique. Les dix titres de l’album reflètent-ils cette audace ? Les albums d’Hot Chip sont plus longs en bouche qu’il n’y paraît. Aux côtés de quelques titres immédiats (Flutes récemment, One Life Stand ou Ready For The Floor autrefois), la majorité des morceaux des Londoniens ne révèlent toutes leurs saveurs qu’après plusieurs écoutes. Après l’ouverture Huarache Lights qui fait ici figure de produit d’appel (doté d’une vidéo elle aussi très ingénieuse), Why Make Sense ? déroule des morceaux plus sages qu’à l’accoutumée, non dénués d’un certain spleen. La voix d’Alexis Taylor se prête toujours autant au groove synthétique qu’aux ballades cosmiques, deux extrémités d’un prisme couvert magnifiquement par Hot Chip, parfois sur un seul titre.

 

Mathieu Dauchy
Articles similaires