Home Festivals Kunstenfestivaldesarts

Têtes de l’art

20 ans, le bel âge ! Le Kunstenfestivaldesarts souffle ses bougies avec une programmation plus audacieuse que jamais. Pendant trois semaines et dans une vingtaine de lieux, Bruxelles fourmille de spectacles issus des quatre coins du globe. Radiographie d’un rendez-vous en prise directe avec son époque.

Le Kunstenfestivaldesarts n’est l’étendard d’aucune communauté, réductible à aucune esthétique. Cette année encore, plus de trente pièces et compagnies traversent la capitale belge de fond en comble. Le programme qui mêle théâtre, danse et performance entre même au musée (Anne Teresa De Keersmaeker mène la danse au WIELS) et prend la rue d’assaut. à l’image du projet de la soirée d’ouverture, Les marches de la Bourse d’Anna Rispoli, où un groupe de participants clame ses revendications devant le célèbre édifice, symbolisant une vraie demande de changement. « Nous proposons un festival nomade et les artistes méritent d’être entendus aussi dans l’espace public » souligne le directeur artistique, Christophe Slagmuylder.

 

Aux arts citoyens !

Le Kunsten (pour les intimes) est aussi un pavé lancé dans le marasme ambiant. Le programmateur précise : « Partout la culture affronte l’austérité. On voit les budgets nationaux se réduire de façon injustifiée. Cela s’accompagne d’un discours très dangereux, avec cette idée que l’art est une activité élitiste ». Du coup, le festival soutient la jeune création, en présentant, par exemple, le travail de la Taïwanaise Wen-Chi Su, qui dévoile Off The Map (video), où elle se déplace nue sur une scène en forme de miroir déformant de la réalité.

 

Ouverture maximale.

Comme toujours, un bel équilibre se dessine entre les grands noms (Jérôme Bel, Romeo Castellucci ou l’historique Wooster Group) et les talents à découvrir (Radouan Mriziga). On navigue entre humour féroce – le projet déjanté de Mårten Spångberg – et œuvre poignante, avec la transe orchestrée par Bouchra Ouizguen (Corbeaux) (video). Le tout ponctué de vrais moments d’échanges (conférences, brunchs, fêtes…) auxquels tient l’équipe : « C’est le grand enjeu des années à venir, maintenir notre exigence artistique en attirant de nouveaux publics ». Un défi à la mesure de cet évènement frondeur !

 

A LIRE AUSSI : De marfim e carne – as estátuas também sofrem

A LIRE AUSSI : Le capital et son singe

A LIRE AUSSI : Las ideas

 

 

 

Marie Pons
Informations
Bruxelles, Divers lieux
09.05.2015>30.05.201511h, Pass Festival : 170€

08>30.05, Bruxelles, horaires divers, pass festival 170€, programme complet : www.kfda.be

Programme : 08.05, Anna Rispoli, Les marches de la bourse, Place de la Bourse, 18h, Gratuit // 9>11.05, Bouchra Ouizguen, Corbeaux, Maison des Cultures Molenbeek-Saint-Jean, le 09.05 à 18h + La Monnaie le 10.05 à 13h et 19h + Vier Winden Basisschool le 11.05 à 16h, 5€ // 08 & 09.05, Jérôme Bel, Gala, Zinnema, 20h30 + 29 & 30.05, Kaaitheater, 20h30, 16/13€ // 14>17.05, Mårten Spångberg, La Substance, but in English, Rosas Performance Space, 19h sf dim 15h, 16/13€ // 15>18.05, Romeo Castellucci, Uso umano di esseri umani, Byrrhamide, 17h30 & 20h30, 20/16€ // 19>24.05, The Wooster Group, Cry, Trojans ! (Troilus and Cressida), Kaaitheater, 20h30 sf dim 15h, 25/20€ // 21>26.05, Radouan Mriziga, ~55, 20h30 sf le 23.05, 18h et le 25.05, 15h, Bâtiment Dynastie, 16/13€ // 26>29.05, Wen-Chi Su, Off the map, Théâtre La Balsamine, 20h30, 16/13€

Articles similaires
© Renato Mangolin

Pablo Mira © Aksel Varichon