Surprise du chef

8e édition
Hervée de Lafond et Jacques Livchine © Rodrigo Acuña Bravo

En confiant ses clefs à l’inimitable Théâtre de l’Unité, le Channel (scène nationale) pouvait légitimement s’attendre à deux semaines mouvementées. Jacques Livchine, co-fondateur de la compagnie, confirme mais sans trop en dévoiler. En effet, cette 8e édition de Libertés de séjour est placée sous le signe de la sérendipité.

Quelques mots suffisent à situer le personnage, au moment de revenir sur plus de 45 ans de performances avec le Théâtre de l’Unité : « On en avait assez de voir du public TLM – comprendre « toujours les mêmes » –, on avait envie d’embrasser le peuple, de s’adresser à la ville toute entière », raconte Jacques Livchine. Et ce pionnier du théâtre de rue, à qui l’on doit des monuments tels que La 2CV théâtre, jouée 400 fois à travers le monde, de lâcher : « Dehors, le public n’est pas dans le noir, on peut l’interpeller, le titiller. » Celui du festival Libertés de séjour découvrira quand même à l’aveugle 25 spectacles, historiques ou inédits. « Eh oui, pour une fois, vous ne saurez pas ce que vous venez voir. Il y a en marre qu’on vous mâche le travail » s’amuse le grand Jacques. Le programme ? Cryptique donc. Des noms de pièces codés, semblables à ceux des lignes du RER, et des indications distillées malicieusement ça et là : « Habillez-vous chaudement », « Venez le ventre vide ». Des chiffres, alors ? Une centaine de comédiens, parmi lesquels des migrants venus d’Haïti ou du Nigeria et dont le témoignage aura une résonance unique dans la ville symbole qu’est Calais. Pour le reste, il faut faire confiance. « C’est comme ça que la vie redevient excitante ! ».

Texte Marine Durand / Photo Hervée de Lafond et Jacques Livchine © Rodrigo Acuña Bravo
Informations
Calais, Le Channel

Site internet : http://www.lechannel.fr

13.03.2015>29.03.2015NC, 3€/gratuit (sauf Le FC2R, repas : 15€).

>>> Feuilleter le programme ici.