Home Musique D’Angelo

D’Attaque

Le retour de D’Angelo en décembre s’est fait à pas feutrés. Cela faisait pourtant 14 ans que le successeur du mythique album Voodoo était attendu. Revenu d’un abîme de tourments, l’Américain réactive sur Black Messiah le groove sensuel qui a fait sa gloire. Lui permettra t-il de retrouver son trône ?

Il aura donc fallu près de 15 ans pour que D’Angelo propose une suite à Voodoo, sommet d’une année au moins, d’une décennie certainement. En l’an 2000, Michael Eugene Archer est à la fois le nouveau Prince, le nouveau Marvin Gaye et le nouveau sex-symbol. Tous abdos dehors, armé d’une voix miraculeuse et entouré d’un all-star band (Questlove à la batterie, Roy Hargrove à la trompette, les rappeurs Method Man et Redman), il charme amateurs de jazz comme de R’n’B, affole les teenagers en émoi comme les critiques. Un raz-de-marée qui rend possible cette affirmation : un enfant né au début du XXIe siècle a de fortes chances d’avoir été conçu sur la musique issue de Voodoo. Ce sont ces enfants du nouveau millénaire qui se presseront peut-être dans les rares concerts de la tournée « The Second Coming » du rescapé de la soul qui passe par Bruxelles et Paris. L’idole des nuits courtes dissimule désormais une plastique lestée d’années d’excès, mais – quelques vidéos le prouvent – D’Angelo est toujours capable du groove sensuel qui a mis le monde à ses pieds. Black Messiah, disque racé de funk jazzy replace son auteur en bonne place dans l’organigramme de la black music.

Texte Mathieu Dauchy / Photo DR
Concert(s)
D'Angelo
Bruxelles, Forest National

Site internet : http://www.forestnational.be/

07.03.2015 à 20h0051€
Articles similaires
© Alan Lear