© Jean-Luc Beaujault

Jongleur devenue performeuse, Phia Ménard interroge l’identité. Dans Vortex, elle joue avec le vent et un immense voile de plastique, nous interrogeant : sous combien de couches nous recouvrons- nous pour paraître au monde ? De ballet aérien il est aussi question dans L’après-midi d’un Foehn, où cette fois elle donne vie – sur la musique de Debussy – à d’étonnants personnages faits de sacs en plastique.

Vortex, 03>07.02, Dunkerque, Le Bateau Feu, mer & ven, 20h, jeu, sam, 19h, 8€// L’après-midi d’un foehn, 04& 07.02, 15h, 04.02, 19h, 5€, www.lebateaufeu.com

Articles similaires