A fleur de peau

Alvaro Tapia Hidalgo - Angry People, Christoph (Germany)

L’horreur colorée ou la grâce écorchée ? La noirceur ou la splendeur ? Le tragique ou le comique ? Alvaro Tapia Hidalgo n’aime rien tant que travailler la dualité, et son oeuvre provoque des sentiments étrangement contraires. «Je recherche la beauté dans le grotesque et le funeste dans la beauté», confie l’illustrateur et réalisateur, qui dit poser «un regard sombre sur le monde, en contraste avec une surface colorée».

Après avoir étudié le graphisme et le cinéma, puis fait commerce de ses talents une décennie durant dans le monde de l’entreprise, cela fait quatre ans que ce Chilien installé en Espagne se consacre essentiellement à l’illustration. Et avec un certain succès : ses dessins ont été publiés dans le Washington Post, Wired, Rolling Stone, Forbes… à travers ses séries de portraits, peuplées de célébrités (Steve Buscemi, Bela Lugosi, Buster Keaton…) et de quidams, il peint une humanité au nez rouge, inquiétante, exposée comme un clown tantôt triste, tantôt enragé. Angry People explore ainsi le cri « en tant qu’expression de libération, de colère ». Mêlant l’abstrait et le figuratif, le vectoriel et l’aquarelle, Alvaro Tapia Hidalgo puise ses références dans la peinture et le septième art. Avoue être inspiré par Francis Bacon, mais aussi David Lynch, David Cronenberg et… la boucherie ! « Cet univers me fascine, explique-t-il. Parce que la viande est un aliment, et fait en même temps référence au charnel. C’est à la fois sanglant, choquant, mais aussi alléchant et savoureux. C’est un élément très puissant et dramatique ». Comme si Alvaro Tapia Hidalgo cherchait sous la peau sa propre vision de l’Homme, cet éternel écorché… vif.

Julien Damien

A visiter / www.alvarotapia.com