Home Exposition Passions Secrètes

En pleine lumière

MOFFATT Tracey, Something More-#3, 1989

Ce sont des trésors longtemps restés cachés. Des pièces pour beaucoup jamais vues et qui témoignent d’un vif intérêt pour l’art dans cette région des Flandres. Jusqu’au 4 janvier, le Tripostal expose 140 oeuvres prêtées par 18 collectionneurs issus du Courtraisis. Une histoire de passion. Et de secrets, forcément…

Il est d’abord question de goût. Celui de Martine Aubry pour l’art contemporain. D’amitié aussi, que la maire de Lille entretient avec ces collectionneurs qui ont accepté d’ouvrir leur caverne d’Ali Baba à l’équipe de Lille 3000. Mus par « l’envie de partager » une richesse qu’on ne soupçonnait pas. On imagine alors la difficulté de la tâche : monter une exposition à partir de 4 000 oeuvres pour n’en conserver « que » 140. Des créations de Damien Hirst ou de Gilbert & George ont même été retoquées… N’en reste pas moins 80 artistes internationaux dont on découvre parfois un travail inconnu. En plus d’un hommage aux artistes belges (Borremans, Bellinkx, Fabre…), trois parcours se sont imposés (la femme, le miroir et une certaine Amérique). Et surtout un constat : un écosystème artistique très pointu s’est constitué à Courtrai.

Tribu

Qui prête quoi ? Qui sont ces collectionneurs ? « Je ne vous dirai rien ! », nous lâche dans un grand sourire cet homme affable. Son épouse, moins habile au jeu de la discrétion, avoue dans ce qui semble une belle bourde – immédiatement fusillée des yeux – que déplacer les fragiles machines volantes de Panamarenko fut quand même une entreprise périlleuse… On n’en saura pas plus, tant le mystère scelle le milieu. « Ce sont des gens ouverts sur le monde : médecins, avocats, industriels… et ils se connaissent tous, c’est un peu une tribu », confie l’un d’entre eux, qui préfère garder l’anonymat. Motus et bouche cousue.

—————————————————————————————————————————————————-

Œuvres commentées par Caroline David, commissaire de l’exposition.

 

Dan Graham
Rectangle inside ¾ cylinder (2008)

maxime dufour photographies_7608    « Il est très étonnant de trouver une oeuvre
comme celle-ci chez un collectionneur. C’est
une de mes pièces préférées. Elle se situe
entre l’art et l’architecture. Dan Graham joue
sur l’utilisation de l’espace et du reflet. Avec
le trouble. Il se sert de différents verres, qui
vont tantôt réfléchir, tantôt flouter les silhouettes.
Un pavillon dans lequel, finalement,
l’intérieur et l’extérieur se mélangent ».

 

—————————————————————————————————————————————————-

Jan Fabre                                                                                                                                                                                                                               The Hanged (Dependens)(1979-2003)

Jan Fabre(c)maxime dufourMaxime Dufour Courtesy studio Jan Fabre

 

« Comme à son habitude, Jan Fabre
se met en scène, ici dans un autoportrait
fait de punaises retournées.
Une oeuvre reluisante, qui brille,
mais qui évoque aussi une période
sombre de l’artiste, qui avait alors
des tendances suicidaires ».

 

 

 

 

—————————————————————————————————————————————————-Panamarenko

Bing of the Ferro Lusto X (1997)

 PANAMARENKO, Bing of the Ferro Lusto X, 1997

« Voici une pièce historique de l’artiste anversois. Des engins destinés à survoler la canopée mais qui, bien sûr, ne voleront jamais. Ces oeuvres sont évocatrices d’utopie, mais également très poétiques ».

 

 

 

 

 

Julien Damien
Informations
Lille, Le Tripostal

Site internet : http://www.lille3000.eu

>04.01.2015mer>ven, 12h>19h, sam&dim, 11h>19h, 8/4€
Articles similaires
Glenn Martens. Courtesy of MoMu © Hanna Moon