Home Festivals I Love Techno

Rencontre au sommet

ILT

Souvent copié, jamais égalé, ce festival demeure THE place to be pour les dévots de la musique électronique. Cette édition se distingue d’emblée par une étourdissante série de Back to Back entre frères d’armes. Petit point en trois rounds et rencontre avec deux entraîneurs avant la montée sur le ring.

(c)new press shot

(c)new press shot

 

 

 

 

Jamie Jones

Considéré comme un chef de file du nouveau son house (au côté du brillant Seth Troxler) Jamie Jones s’est imposé dans un registre deep. Plus vénéneux qu’il n’en a l’air, le Gallois sait dompter une foule. Son goût pour la mélodie allié à un sens du groove implacable colle tout le monde au mur.

 

Rødhåd

Rødhåd

Rødhåd

Formé sur la piste de danse du Berghain,
ce DJ part avec de sérieux
atouts. Désormais résident du temple
de la techno berlinoise, il est attendu
pour libérer un son puissant et mélancolique.
Habitué aux sets marathon
(jusqu’à huit ou dix heures),
cette prestation resserrée, pétrie de
techno, house et dub devrait nous
couper le souffle.

___________________________________________________

BACK to BACK

Audion / Tiga – Comment oublier que Matthew Dear (irrésistible Bowie électronique), est aussi depuis 2004 le chantre d’une tech-house poisseuse, extatique et hypnotique sous le pseudo Audion ? Souvenez-vous de la déflagration provoquée par Mouth to Mouth en 2006. Assurant il y a quelques mois la production du nouvel album de Tiga, il croise ici le fer avec ce dernier. Cette rencontre entre deux figures de l’électronique des années 2000 s’annonce décapante.

 

Brodinski/Gesaffelstein – Golden boys de la scène française, tout le temps fourrés ensemble, ils sont un peu le yin et le yang de l’électro. Tiré à 4 épingles, biberonné à Kraftwerk et Dopplereffekt, Gesaffelstein distille un son martial digne de The Hacker. A priori, tout le contraire de Brodinski, en mouvement perpétuel, qui peut passer du pur dancefloor au hip-hop en un quart de seconde. Emmené par un tel caméléon, la prestation s’annonce jubilatoire. Remember le Sonar, à Barcelone !

 

Daniel Avery / Erol Alkan – Réunis sous le label Phantasy, Erol Alkan et Daniel Avery sont les figures de proue de la scène électro & pop londonienne. On ne présente plus le premier, et bientôt plus son petit protégé, révélé en 2013 grâce à un EP tout en acid-bass (Water Jump) et confirmé par l’album Drone Logic. Bref, c’est l’histoire de l’élève et du maître qui se retrouvent pour un dialogue à coups de vinyles. Explosif !

Textes Christophe Delorme - Photos DR & © Dennis Ravays Sien Teijssen Barbara Zwerver
Concert(s)
I love techno
Gand, Flanders Expo
08.11.2014 à 19h0061€

Programmation : A. Brehme / Audion B2B Tiga / Boys Noize / Brodinski B2B Gesaffelstein / Clean Bandit (Live) / Daniel Avery B2B Erol Alkan / Dave Clarke / Duke Dumont (live) / Gorgon City / Happa / Jamie Jones / Jeff Mills / Jimmy Edgar / Klangkarussell (DJ Set) / KongKR!Z / Len Faki / Loco Dice / Marco Bailey / Mumbai Science / Paul Kalkbrenner (Live) / Paul Woolford / Paula Temple (Live) / Pfirter / Raving George / DJ Rush / RØDHÅD / Superdiscount 3 (Live) / Ten Walls (Live) / The Advent (Live) / Underworld (Live) / Vitalic (DJ Set)

Articles similaires
© Amber Elise