Home Musique Alain Chamfort

Le Phénix

photo : Thomas Vassort

Alain Chamfort a 65 ans. Étonnant, non ? On aurait pu dresser le parcours de cet éminent représentant d’une certaine idée de la pop française. On a préféré se demander comment bien vieillir dans ce registre. Pas dit qu’on ait la réponse – c’est un secret bien gardé. Mais on a une petite idée.

Le vénérable Patrick Eudeline (Père Castor chez Rock&Folk) l’a souvent déploré : « le rock n’apprend pas à vieillir ». Comment ça, The Rolling Stones ? Si vous le dites… Ce que n’a pas demandé Eudeline, c’est comment vieillir dans la pop. Alain Chamfort incarne une réponse bienvenue : il suffit de se réinventer, en toute indépendance. Mod durant les sixties (il jouait dans… les Mod’s), les seventies le voient devenir chanteur à minettes : Claude François lui a signé un contrat mais, jaloux de son succès (qui pourrait lui faire de l’ombre) l’électricien maladroit le lui rendra.

Renaissances en pagaille

En 1979, Serge Gainsbourg lui offre Manureva et un succès inespéré. Pas égoïste, Alain Le Govic (pour l’état civil) aide quelques jeunes pousses – il invite Étienne Daho à la télévision, produit le second LP de sa compagne, Lio, et présente Véronique Vincent et Aksak Maboul à quelques maisons de disques parisiennes. Conjuguant élégance et discrétion, simplicité des mots et accords parfaits, Alain Chamfort n’a plus jamais connu les faveurs des Top 50 et s’est même fait jeter par son label au début du siècle. Qu’importe ! Il n’en fait qu’à sa tête, rend hommage à Yves Saint Laurent tandis que la jeune garde féminine le consacre à son tour (Elles Et Lui, 2012). Comment vieillir dans la pop ? En restant soi-même. Avec un peu de talent, ça devrait suffire.

Thibaut Allemand
Concert(s)
Alain Chamfort
Béthune, Théâtre de Béthune

Site internet : http://www.theatre-bethune.fr

08.11.2014 à 20h3030/26€
Articles similaires
© Amber Elise