Home Musique Moodoïd

Pas Möö du genöö

Il aura suffi d’un EP et d’un album pour imposer Moodoïd comme la nouvelle sensation pop-rock hexagonale. Pablo Padovani et ses copines rejoignent les bancs d’une école typiquement française (de Vian jusqu’à Sébastien Tellier en passant par Gainsbourg), mais révisent leurs leçons dans une ambiance psychédélique.

Il y a, d’abord, un petit quelque chose des Rita Mitsouko. Dans l’esthétique Bollywood du clip d’Une folie Pure, qui renvoie furieusement au Petit Train (1988). Folklore indien, glam rock à la Bowie (jusque dans le maquillage), synthé vintage… Pablo Padovani (le fils du jazzman Jean-Marc Padovani) et son backing band féminin surdoué convoquent des influences dans lesquelles avait jadis puisé le couple Ringer-Chichin. Le quintette se (nous ?) roule avec un entrain communicatif dans le baroque. Et renoue avec une touche qu’on regrette souvent de ne plus trouver que dans la discothèque de son papa. Jusque dans les textes, qui semblent écrits par Jacques Higelin. Bref, dur de ne pas se réjouir à l’écoute du Monde Möö, 1er album qui tient toutes les promesses tendues par un maxi sorti de nulle part (Je suis la montagne, La chanson du ciel de diamants). Et qui revisite à la vitesse de la lumière tout ce qui a fait la (bonne) histoire de la chanson française : on y entend les fantômes de Taxi Girl, d’Hubert Félix Thiéfaine, de Sébastien Tellier (avant son crash), de Gainsbourg… Et ça fait un bien föö.

Julien Damien
Concert(s)
Moodoïd
Bruxelles, Botanique/Rotonde

Site internet : http://www.botanique.be

18.10.2014 à 19h3017/14/11€
Tune-Yards + Moodoïd
Tourcoing, Le Grand Mix

Site internet : http://www.legrandmix.com/

03.11.2014 à 20h0016/13/5€
Articles similaires