Chasseur de têtes

casquette 5 pans tapisserie ecrue laine vert canard

L’une des dernières recrues de la pépinière Maisons de mode a débarqué en octobre avec tout son crew. Neypo ? Po-ney. Inutile de chercher un rapport entre l’équitation et la casquette artisanale que Jean Laumet, créateur de la marque, entend proposer : « C’est une expression qu’on utilisait beaucoup avec mes potes, et qui a fini par s’imposer ». Derrière ses airs potaches, la petite bande affiche ses ambitions : redonner à un couvre-chef étiqueté streetwear ses lettres de noblesse.

Sur le site de l’énigmatique Neypo Gang, nulle trace d’un leader derrière le travail d’équipe. Pourtant, c’est bien en solitaire que Jean Laumet a appris à confectionner les casquettes 5 pans qui trônent fièrement dans la boutique du Faubourg des modes (« décorée d’une selle de cheval, pour le clin d’oeil »). Si le natif de Valenciennes taquine aujourd’hui la machine à coudre, il aurait pu se retrouver avec des pinceaux en mains – une passion héritée de son père – ou affichiste. A l’ESAAT de Roubaix puis aux Beaux-Arts de Valenciennes, le jeune homme a découvert son goût pour l’art dans sa globalité, avant de se tourner vers le stylisme en arrivant à Lille.

Savoir-faire et belles matières

Deux à trois casquettes « faites main, à l’ancienne » et en séries très limitées sortent chaque jour de l’atelier. Tels des chapeaux d’exception, ses modèles unisexes de cuir, laine ou coton sont vendus dans leur boîte à un prix adapté. Compter 75€ en moyenne. Un positionnement haut de gamme revendiqué par le créateur de 24 ans, qui dépasse le cercle habituel des acheteurs vingtenaires grâce un style « street-dandy » : toile de Jouy dénichée à Wazemmes, tapisserie chinée à l’autre bout du monde, et bientôt ses propres imprimés. Avec l’envie, déjà, de se diversifier. Dès avril, place aux deux premiers bobs, à la fois fun et épurés, pour achever de mettre Neypo sur toutes les têtes.

– – – – – – – – – – – – –

Casquette Denim / GaletsLa casquette denim / galets

« C’est l’une des dernières 5 pans que l’on a fabriquées à l’atelier, et qui résume bien l’esprit Neypo : la toile denim vient du Japon et la doublure en coton imprimée « galets » du marché de Wazemmes. J’aime mixer les matières, réserver un effet de surprise avec une casquette classique cachant une doublure plus fun. Ici, c’est une forme de clin d’œil : les galets sont utilisés pour délaver les jeans, et les couleurs des tissus se mariaient bien pour un modèle estival. On y retrouve aussi mon goût pour la mode japonaise. Mais je peux m’inspirer de choses très variées : une photo de Nan Goldin ou le travail du street-artist Shepard Fairey alias Obey… »

Marine Durand
Informations
Neypo stores / 31 rue du Faubourg des Postes, Lille, mer > sam,
14h>19h et prochainement La Boite Collector, 51 rue de Paris, Lille

Bio Express

• 1989 Naissance à Valenciennes

• 2007-2009 Licence d’art à l’école des Beaux-Arts de Valenciennes

• 2009 étudie brièvement le graphisme à l’école Saint-Luc de Tournai mais quitte la formation, « trop scolaire », au bout de quatre mois

• 2011-2013 Vendeur, notamment dans la boutique lilloise Culture Denim. En parallèle, apprend la couture en autodidacte.

• Juin 2013 remporte le concours Maisons de mode. Il intègre le label de créateurs avec sa marque Neypo

• Octobre 2013 Inauguration de la boutique-atelier à Lille

• Avril 2014 Sortie de la première collection de bobs