Écran Total

(Arista/Sony Music)

Pour l’instant, peu le savent, mais tous finiront par l’admettre : il y a un avant et un après Mustang. Ancrés dans le paysage musical français depuis un premier essai réussi (A71, 2010) les Clermontois Jean Felzine (chant, guitare, claviers), Rémi Faure (batterie, machines) et Johan Gentile (basse) n’ont cependant pas encore remporté le succès mérité. Nourri au rock’n’roll originel (Budy Holly) et ses dérivés (Suicide), à la soul (The Meters), la pop française (Daniel Darc) et l’électro (Kraftwerk), le trio transcende ses influences pour fabriquer des pop-songs parfaites. À l’image des Oiseaux Blessés qui ouvre ce troisième album et annonce, dès les premiers accords, un rock puissant mâtiné de synthés. Portées par la virtuosité des textes – en français – de Felzine et des mélodies imparables, les douze compositions accrochent l’oreille et l’esprit. Une plume acerbe, un sens de la formule aiguisé (Le Sens Des Affaires) revisitent avec simplicité et originalité des thèmes comme la jalousie version 2.0 (la chanson-titre) ou évoquent tendrement les filles faciles (Sans Des Filles Comme Toi). À présent, vous le savez, et tous finiront par l’admettre : il y a un avant et un après Mustang.

Elsa Fortant
Articles similaires