Home News Damon Albarn

mélange des disques.

Même si, question punchlines, humour et recul sur son oeuvre, on lui préférera toujours Noel Gallagher, faut reconnaître que Damon Albarn s’est imposé comme l’un des génies de ces vingt dernières années – au moins.
Aujourd’hui, l’ex-Blur / The Good, The Bad And The Queen/Gorillaz – on en passe – vient de signer un mix pour Fact Mag.
On y retrouve quelques-unes des marottes du Londonien, depuis le maître Henry Mancini jusqu’au champion de l’ethio-jazz Mulatu Astatke, en passant par le patron de l’excellent label Cómeme Matias Aguayo ou le flingué Tupac.
Et vous savez quoi ? Vu la versatilité du blondinet, pas sûr que cette liste nous en apprenne beaucoup sur son “premier” album solo très, très attendu. (Everyday Robots, sortie le 28.04)


La liste de jeu :

01. Joaquin Phoenix, Intro; Dog Harp Fireworks
02. Erykah Badu, ‘Strawberry Incense’
03. The Guinness Cassanovas, ‘Stormy’
04. Matias Aguayo, ‘El Sucu Tucu’
05. Damon Albarn, ‘Electric Demo’
06. East Side Symphony, ‘Hot Pants Road’
07. Henry Mancini, ‘Lujon’
08. Prince Charles and The City Beat Band, ‘Cash (Money)’
09. K Frimpong And His Cubanos Fiesta, ‘Kyenkyen Bi Adi M’awu’
10. Holly Golightly And The Greenhornes, ‘There Is An End’
11. The Great Beauty soundtrack
12. Dengue Fever, ‘One Thousand Tears Of A Taratula’
13. Mulatu Astatke, ‘Yegell’e Teleta (My Own Memory)’
14. 2 Pac And Friends, ‘California Love’
15. Damon Albarn, ‘You and Me’
16. The Man in the Rain Coat soundtrack

Articles similaires
(c) Passenger Shaming

© Ben Fearnley