Home News Mathilde Elu

© Mathilde Elu

Le principe est simple : un jeu de mots périlleux sur le patronyme, un photo-montage réussi, et le tour est joué ! Le principe rappelle bien sûr les oeuvres légendaires de Babor Lelefan. Mais ici, c’est plus léché et avec moins de fôtes d’orthografe. Sur le blog de Mathilde, on croise aussi Gastromae, mais toujours pas Sean Paul II. Ni Miou-Miou Order.

Articles similaires