Home Best of Portfolio Muxxi

Au bout du conte

Ça se bouscule, dans la tête de Muxxi. « Des dizaines de créatures font la fête, flottent dans le ciel, marchent sur des nuages ! » Ici, d’étranges personnages à tête pointue se déploient en une explosion de couleurs chatoyantes, dans des compositions souvent symétriques. Pourtant, « la forme la plus naturelle de l’art est celle qui se fait sans règle. J’aime rester spontanée, représenter ce que je ressens et pas ce que je conçois », explique Muxxi – Norma de Leon pour l’état-civil. C’est à l’université que la jeune Guatémaltèque découvre Photoshop. Depuis, elle crée directement sur écran, sans passer par l’étape du croquis – excepté pour ses collaborations avec Microsoft (une souris), Momiji (des poupées) ou avec la marque de prêt-à-porter espagnole Springfield. Naïf, le style de Muxxi ? En tout cas poétique, enfantin, et tout en contrastes. Ces saynètes surréalistes, conçues au crépuscule, un café à portée de main et Grizzly Bear en fond sonore, laissent échapper une douce mélancolie. À l’image de ces culbutos aux yeux (tristes ?) cernés de noir, évoluant entre des cheminées fumantes, des ballons et des arcs-en- ciel. La dessinatrice trouve l’inspiration dans les jouets en bois de l’enfance, mais aussi dans les tissus traditionnels ou les paysages d’Antigua Guatemala, son « endroit préféré au monde ». À l’étroit dans les couvertures de magazines, son petit peuple magique pourrait bientôt s’évader et prendre vie dans un court-métrage.

Marine Durand

 À visiter / muxxi.me ou muxxi.tumblr.comwww.mariebastille.com
Always Me! Self Evaluation and Self Portrait, éd. Dopress Books, 256 p.
The Art of Muxxi, Calendrier 2014, disponible sur Amazon
Society6 Artist, Calendrier 2014, éd. Society6, 20$

Articles similaires
Metro © Zak Eazy

The Pixel Stretch © Joe Cavazos