Home Best of Chroniques Vincent Delerm

Les Amants Parallèles

(Tôt Ou tard)

François Truffaut pour sujet de maîtrise, Fanny Ardant comme premier tube, la voix de Woody Allen pour Memory (2011) : Delerm cultive son amour du cinéma. Ici, à travers la bande originale d’une histoire d’amour, incarnée par Rosemary Standley (le duo Robes). L’album concept s’ouvre sur L’Avion, sorte de générique parlé. Les textes évocateurs mais subtils narrent l’évolution d’un couple d’Amants Parallèles. Aidé par Maxime Le Guil et Clément Ducol (Camille), le trentenaire allie technicité (batterie, basse et percus sont créées à partir d’un piano) et charme de l’imperfection (les bruits de pédales et autres craquements). La bobine file, trop vite. Et s’achève sur Le Film II, un instrumental aussi joueur que mélancolique.

 

Elsa Fortant
Articles similaires
Hot Chip, A Bath Full Of Ecstasy