Home Exposition Happy Birthday Perrotin: Jean-Michel Othoniel

Féérie Générale

Perle rare
© Guillaume Ziccarelli

Les derniers sont les premiers. On clôt ce dossier avec Jean-Michel Othoniel, dont les créations monumentales ouvrent l’exposition du TriPostal . Entre sculpture et installation , l’œuvre du Stéphanois reposant sur du verre soufflé frappe l’imaginaire. Rencontre avec l’inventeur du Réel Merveilleux.

« J’ai eu deux chances. La première, d’aller au musée d’Art Contemporain tous les mercredis avec l’école. La seconde, d’y voir et d’y rencontrer, à six ans, des artistes comme Tony Cragg. Je n’avais plus qu’une envie, pénétrer cet espace de liberté qu’est l’art contemporain », explique Jean-Michel Othoniel. Le diplômé de l’école des beaux-arts de Cergy-Pontoise trouve les fondements de son travail en voyageant. Beaucoup. Novateur, le Stéphanois débute par le soufre puis, les matériaux en entraînant d’autres, il façonne l’obsidienne (pierre volcanique) et à présent le verre miroité – comme en témoigne The Knot Of Imaginary, présenté au Tripostal (voir ci-contre). Ces périodes successives sont retracées lors d’une rétrospective au Centre Pompidou (My Way, 2011), pour fêter ses vingt-cinq ans de carrière. « Actuellement, je développe des formes abstraites inspirées des noeuds de Lacan, une métaphore de la création. Une façon de proposer des moments d’abstraction de la réalité », poursuit le quadragénaire. Ainsi, son art s’exprime à travers des oeuvres monumentales dans l’espace public, à l’image du Kiosque des noctambules à Paris : « un petit émerveillement dans le quotidien ». Plasticien mais pas technicien, l’enchanteur dessine à l’aquarelle, modélise mais laisse la conception technique aux professionnels : « Je choisis des gens d’excellence, je ne souffle pas le verre car je souhaite travailler avec les meilleurs ». À 49 ans, ce touche-à- tout multiplie les projets en marge de l’art destiné aux musées, s’associant au Cirque du Soleil ou au paysagiste Louis Bénech afin de créer un jardin contemporain à Versailles, (intact depuis Louis XVI !) dont quatre sculptures pérennes.

A lire aussi /

Interview d’Emmanuel Perrotin

 

Elsa Fortant
Informations
Lille, Le Tripostal

Site internet : http://www.lille3000.eu

11.10.2013>12.01.2014mer>dim, 10h>19h, ven&sam, 10h>20h, 6/4€

Bio Express
1993 : Jean-Michel Othoniel introduit le verre dans ses travaux.
1996-97 : Résidence à la villa Médicis à Rome.
2000 : Transformation de la station de métro parisienne Palais-Royal – Musée du Louvre en Kiosque des noctambules.
2003 : Crystal Palace, première exposition personnelle, présentée à Paris à la Fondation Cartier.

Articles similaires
Photographie réalisée pour-le-roman-photo Il Giorno-dell’odio-(Le Jourde la haine)-publié dans Bolero-film,1962-1963