Home Best of Chroniques 9 Mois Ferme

Délit de Grossesse

Albert Dupontel

Un soir de réveillon, la juge Ariane Felder se laisse aller à l’ivresse. Célibataire endurcie entièrement dévouée à sa carrière, elle se retrouve six mois plus tard à devoir composer avec une grossesse encombrante, liée au destin de Bob Nolan, un criminel abject. 9 Mois Ferme, un méfait commis par un Albert Dupontel en grande forme.

On était légèrement resté sur notre faim avec Le Vilain (2008), comédie inventive mais un peu trop sage. Endossant à nouveau les habits du très, très méchant (ici, un braqueur dévorant les yeux de ses victimes), Dupontel ne s’est posé ici aucune limite dans le mauvais goût, et ça lui réussit. Trouvant l’inspiration du côté du documentaire 10e Chambre, instants d’audience (2003) de Raymond Depardon, l’auteur-réalisateur-interprète nous entraîne dans les méandres d’un tribunal où il faut se battre contre l’erreur judiciaire. Verdict ? Mixant la vulgarité et le grotesque trash (voir les scénarios morbides et déjantés imaginés par Bob pour démontrer son innocence), ce cinquième long métrage s’avère incroyablement rythmé et irrévérencieux. On constate par ailleurs que Dupontel sait définitivement s’entourer : face à lui, une étonnante Sandrine Kiberlain, tandis que la palme du guignol revient aux seconds rôles, de l’avocat bègue au juriste éconduit. Sans compter les nombreuses surprises de casting dont on ne dira rien ici. Seul bémol : une (légère) surcharge d’effets visuels. Mais pas de quoi bouder notre plaisir : cela fait longtemps qu’on n’avait pas autant ri au cinéma.

 

Marine Durand

Avec Albert Dupontel, Sandrine Kiberlain, Nicolas Marié, Philippe Uchan, Bouli Lanners…
Sortie le 16.10.

Articles similaires
Nell Tiger Free in “Servant,” now streaming on Apple TV+.