Italians Do It Better/La Baleine

Certes, Chromatics avait marqué 2012 de son empreinte et dévoilé l’étendue du génie de Johnny Jewel, tête pensante du label Italians Do It Better. Abusivement rangée, sur la seule foi de son nom, dans le revival italo-disco, la structure devrait définitivement dissiper le malentendu avec ce second florilège. Derrière les fers de lance (Chromatics, Glass Candy, Desire), est donnée l’occasion de (re)découvrir une nouvelle BO imaginaire de Simmetry (émanation de Jewel itou), le post-punk synthétique et oppressant de Farah ou le tandem Appalloosa et l’accent frenchy but chic de sa chanteuse. À la fois varié et complètement cohérent, After Dark II n’est pas seulement une compilation. C’est également l’un des grands disques de l’an 2013.

Thibaut Allemand
Articles similaires

MorMor (c)PatO'Rourke