Home Littérature Salon du livre d’Arras

Cerises & marronniers

L’ennui avec les marronniers de la presse, ce n’est pas leur fréquence (ça fait partie du concept), mais la difficulté pour le scribouillard à trouver un angle à peu près neuf chaque année. Heureusement, le Salon du Livre d’Arras, organisé par Colères du Présent, offre une multitude de points de vue. Et un sacré co up de jeune.

À force d’évoquer ce salon du livre, on pensait avoir tout passé en revue. Le parrainage du regretté Frédéric H. Fajardie, les ateliers d’écriture auprès de populations défavorisées, la diffusion de longs-métrages signés Mordillat, la venue de pointures des sciences sociales (comme l’historienne féministe Michèle Perrot pour Mélancolie Ouvrière, 2013). Mais cette année, notre lectorat prenant de l’âge et, parfois même, se reproduisant, on va se pencher sur les piou-pious, les zouzous, les bambins, les gamins. Outre le traditionnel Prix des Lycéens (qui donne lieu à des querelles acharnées entre plusieurs centain, ou encore Insolence : un devoir ?), ce sont des dizaines d’éditeurs jeunesse qui s’invitent dans la cité de Robespierre. Et l’on en profite pour saluer l’excellente revue Dada, qui rend tous les arts (classiques, modernes, contemporains…) abordables aux plus jeunes – et pas seulement. On doit bien avouer qu’on dévore ce magazine sacrément bien pensé et présenté, qui vaut mieux que nombre d’ennuyeuses monographies. Colères du Présent ? Joie de demain !

Thibaut Allemand

Colères du Présent
09.04>18.05, Arras et divers lieux dans le Pas de Calais.
1er mai, Salon du livre, 10h>19h, Arras entre la place de la Vacquerie et celle du Théâtre, gratuit.
Débat (Quand la littérature jeunesse s’engage, Ils ont amianté le monde, Energies et dépendances, Genres, sexes et sexualités par-delà les frontières, Les nouvelles tribus du foot, Insolence, un devoir. ?…) et concerts (Lénine Renaud, Christian Paccoud…), www.coleresdupresent.com

Articles similaires
 DJ Invizable, Orange Farm Township, Johannesburg, 2015 © Chris Saunders