Home Best of Chroniques Who’s that man ?

A Tribute To Conny Plank

Grönland/PIAS

Aucune théorie de l’évolution n’étant parvenue à établir la parenté du fracas indus, des nappes ambient, des récréations synth-pop et du free-jazz teuton, cette anthologie représente une petite révolution darwinienne : en rendant hommage à Conny Plank, producteur, gourou de la synthèse sonore et pionnier du séquençage, elle nous dévoile le chaînon manquant. Car c’est dans l’antre de ce colosse (Conny’s Place, près de Cologne) que s’est jouée – et enregistrée – toute une histoire des musiques expérimentales, depuis les heures les plus chevelues du krautrock jusqu’à la mort du producteur, en 1987. Dans l’intervalle, l’illustre méconnu a mis ses tripes dans sa console et sa patte, un peu partout : on est frappé par la cohérence que revêt, à l’écoute, le voisinage des grands anciens –les plages contemplatives de Moebius et Roedelius- et la froide brutalité de DAF. Et de découvertes (le glaçant Signal, de la japonaise Phew), en retrouvailles (qu’il était beau, l’Eurythmics d’avant Sweet Dreams…), c’est avec un enthousiasme d’explorateur qu’on se prend à exhumer ensuite quelques-unes des perles ignorées par cet hommage (le premier Rita Mitsouko, au hasard). Finalement, ce n’est pas ce coffret qui pourrait nous coûter le plus cher…

François-Xavier Beague
Articles similaires
Hot Chip, A Bath Full Of Ecstasy