Home Agenda Secret Chiefs 3

par Pacôme Thiellement

Erudit, féru de philosophies alternatives et adepte de la collision des genres (metal, musiques savantes orientales , B.O., surf…), Secret Chiefs 3 distille un philtre musical résolument ésotérique. Et c’est sous l’appellation FORMS, l’une de leur six incarnations connues (la formation change suivant le genre pratiqué) que les Américains investissent l’Aéronef, une semaine durant, pour y échafauder un énigmatique « Mausolée mécanique ». Cette création musicale qui rend hommage aux musiques de films fantastiques et de science -fiction, croise des compositions originales et des adaptations de thèmes célèbres. Histoire de tomber complètement sous le charme de ces étranges résidents , Pacôme Thiellement, romancier , critique et cartographe de la face occulte du rock, prépare une conférence. Décryptage avant l’heure.

Aviez-vous atteint un degré de sagesse particulier pour apprécier la musique de Secret Chiefs 3 ? Non, j’étais simplement fan de Mr. Bungle, formation dans laquelle officiait Trey Spruance, le leader charismatique de Secret Chiefs 3. Depuis dix ans, Spruance draine un imaginaire conjuguant Morricone, la musique afghane, le surf, l’electro, le death metal, les musiques klezmer…

Ces ingrédients sont-ils capables de communiquer une vérité plus profonde ?
A travers Spruance, je suis passé d’une sorte d’occultisme low-budget, m’intéressant à Aleister Crowley ou des sociétés secrètes comme la Golden Dawn, à des choses plus rigoureuses : le métaphysicien René Guénon, le philosophe et orientaliste Henry Corbin… Cela dit, il n’y a pas réellement de rupture entre mes premières spéculations, vraiment comiques, et ces lectures. Cela correspond simplement à différents degrés d’approfondissement.

Entendu. Mais le rock et les musiques de genre ont vraiment enrichi votre savoir spirituel ?
Mais ces musiques sont notre transe, elles sont notre folklore ! Nous leur devons tous nos affects fondamentaux : c’est à travers elles qu’on s’est mis en colère, battus ou aimés pour la première fois. Ces genres permettent d’approfondir de véritables sujets métaphysiques. Une connaissance qui n’atteint pas le cœur n’est qu’une information. Là, par le timbre, la sonorité, le goût de ce qui nous est le plus cher, on entre dans l’expérience véritable !

Comment pratiquer la fusion des genres sans les trahir ?
Secret Chiefs 3 ne fusionne pas les genres. Ce n’est pas du syncrétisme : chaque style est abordé avec beaucoup de prudence et de respect. Les reprises sont très fidèles. Jacky, par exemple, westernise à peine les versions de Brel et Scott Walker. Un vrombissement souterrain prolonge et intensifie le morceau, mais ne s’en écarte pas.

Quoi de neuf, alors ?
Si le rock a un avenir, il est là. Secret Chiefs 3 offre la première tentative d’élaboration d’une musique traditionnelle pour notre époque et notre univers globalisé. Cela dépasse la question du rock !

Un conseil, pour se mettre en condition ?
Avoir les oreilles grandes ouvertes et le sourire aux lèvres. En se focalisant sur les musiques de films fantastiques et d’horreur, le concert s’adresse à tous ceux qui y ont été sensibles durant leur adolescence. Ca fait du monde ! Le tout, c’est de comprendre qu’il s’agit d’une musique d’anamnèse, à travers laquelle on retrouve quelque chose qui a toujours été là. Après ça, Inch’ Allah !

Propos recueillis par François-Xavier Beague, photos : Pacôme Thiellement © Thomas Bertay / Secret Chiefs © DR

24>28.10.12, Lille, L’Aéronef : Rencontre sur le thème « Musiques actuelles et occultisme » avec P. Thiellement (24.10, 19h, gratuit) / Rencontre avec Secret Chiefs 3 (25.10, 19h, gratuit) / Secret Chiefs 3 – Forms play « Mausolée mécanique » (27.10, 20h, 11€/gratuit abonnés) / Goûter-concert de Secret Chiefs 3 – Forms (28.10, 16h, 5/3/1€), +33 (0)3 20 13 50 00
Et aussi / 28.11, Anvers, Trix, 19h30, 13/10€ / 30.11, Dunkerque, 4 Ecluses, 20h30, 10/7€

Articles similaires