Home Musique Here we go magic

Comme par magie

« Luke Temple possède une des plus belles voix de la musique pop. » Quand Sufjan Stevens flatte un alter-ego, on lui fait confiance. En signant trois albums en moins d’une décennie, Here We Go Magic s’est effectivement hissé au rang de ses illustres homologues indie rock – Grizzly Bear, entre autres.

Méticuleux, Luke Temple dessine ses pochettes de disques et peint, entre deux sessions studios. Ex-étudiant en arts visuels, ce natif du Massachusetts compose ainsi depuis 2004 une musique pleine de perspectives, ponctuée de vocalises hauts-perchées. Donnez-lui un canevas et une aiguille, il vous coud un haut-de-forme, moulé et mis en volume avec des plis réguliers. Mêlant krautrock ludique et synthpop-funk, ce pygmalion s’inscrit dans la veine féconde de l’avant-gardiste Arthur Russel. D’abord seul dans un registre pop-folk, puis avec Here We Go Magic, Luke Temple enquille les pochettes-surprises musicales, prenant régulièrement le contre-pied de l’album précédent. Un goût naturel pour le risque qu’il développe avec la volonté de désorienter ses auditeurs. Et sur scène ? C’est précisément au sein du collectif Here We Go Magic que la voix féminine de ce fils de danseuse s’exposa à un large public. Complétée d’un batteur, d’un guitariste et d’une bassiste-claviériste, la formation signée sur le label Secretly Canadian divertit et emmène son audience jusqu’à un semblant d’hypnose. Les promesses magiques que présage ce nom ne sont pas un serment d’ivrogne !

Florian Koldyka

Here We Go Magic + Rich Aucoin
01.11.12, Tourcoing, Le Grand Mix, 20h, 13/10€, +33 (0)3 20 70 10 00
15.11.12, Anvers, Arenberg Schouwburg, 20h30, 12e, +32 (0)3 202 46 46

Articles similaires
© Amber Elise