Home Agenda Don Juan

L'art délicat de la séduction

Sylvie Landuit
© Sylvie Landuyt

Il n’existe pas un Don Juan, mais des dizaines de versions du personnage à travers la littérature, le cinéma ou la peinture, qui ont abouti au mythe que l’on connaît. Il faudra désormais compter avec l’adaptation de Sylvie Landuyt, premier volet d’un diptyque créé pour le Manège de Mons, dans lequel la femme, jusqu’alors accessoire, retrouve une place centrale.

Sylvie Landuyt s’est plongée dans ses classiques. A relu Tirso de Molina (El Burlador de Sevilla, 1630) et Molière (Dom Juan, 1665), redécouvert Mozart et Da Ponte (Don Giovanni, 1787), convoqué les romantiques Hoffmann (Don Juan, 1812) et Barbey d’Aurevilly (Le plus bel amour de Don Juan, 1874). Elle s’est pris en pleine figure l’image de la femme que lui renvoyait cette histoire de séducteur égoïste et destructeur. « Dans la plupart des œuvres, les femmes n’existent qu’à travers leur soumission au désir masculin » explique la metteure en scène belge. Plus qu’une énième réflexion sur la place du beau sexe dans la société, Sylvie Landuyt, avec ses sept interprètes, a conçu Don Juan Addiction comme une réhabilitation de la sensualité, un éveil à la jouissance féminine. Elle a pioché dans les textes des différents auteurs, mixant les époques, alignant les bouts de scène les uns à la suite des autres, liant le tout avec ses propres mots. Au final, que reste-t-il de Don Juan ? L’essentiel. Les thèmes : la mort, la féminité, la religion. Et la figure masculine, un poil plus rock’n’roll, « à la Gainsbourg ». Une façon de renverser le mythe sans totalement le déconstruire.

Marine Durand
Informations
Mons, Mars - Mons arts de la scène

Site internet : http:// www.surmars.be

23.10.2012>28.10.2012mar>sam, dim.16h, 11/8€, +32 (0)6 539 59 39
Articles similaires