Home Best of Portfolio Stevie Gee

Contes et Légendes

© Stevie Gee

Stevie Gee, donc. Prononcez « Djii ». Oui, comme les Bee Gees ou Mouloudji. On lui a demandé. Et c’est à peu près la seule chose qu’on certifie à propos de cet artiste insaisissable, « fils d’un guitariste de jazz manouche et d’une diseuse de bonne aventure ». Peut-on le croire aujourd’hui à trente-deux ans, « marié-deux enfants et un chat dans le Nord de Londres » ? On a connu vie plus trépidante, surtout pour un type devenu illustrateur après, au choix, s’être fait virer de la Marine pour son comportement « trop hardcore », ou avoir été pêcheur en haute mer du côté du Nouveau-Mexique. Nourri à Sonic Youth et Dennis Hopper, Raymond Pettibon et Ernest Hemingway, armé de ses marqueurs et de Photoshop, l’Anglais affiche une production variée, au trait vif et incisif. Émanent de ces dessins un sentiment d’urgence, une envie d’accomplir les choses vite et bien, laissant la priorité au jeu de mot, à l’humour potache, et à un certain esprit de subversion désabusé. Ces illustrations rappellent parfois celles de Macbess (notre portfolio de septembre 2011), traversées par un esprit rock’nroll – ou affilié. Elles reflètent une Amérique des années 50 fantasmée, gavée de références aux comics, aux films d’action, au surf, à la moto, à la baston de rue ou aux Indiens. Sans jamais se prendre au sérieux, cette œuvre instinctive provoque un heureux déplacement spatio-temporel. On s’y croirait !

Vincent Lançon
Articles similaires
DaBaby (c) Mink Couteaux