Home Exposition Expo Mémoire Industrielle

Tous à l'usine !

© Mémoire industrielle

Les usines désaffectées n’attirent pas que des clubs de combats de coqs clandestins. Il y a deux ans, ces lieux captivants ont favorisé la création du collectif toulousain Mémoire industrielle. Aujourd’hui, les sept graffeurs renvoient la maison Folie de Wazemmes vingt ans en arrière, quand elle n’était qu’une filature à l’abandon.

Xerou, le porte-parole, est comme un poisson dans l’eau devant la MFW : « Le décor est déjà planté. C’est exactement ce qu’il nous fallait », déclare-t-il. Pour tout dire, l’extérieur parait bien plus neuf que l’intérieur, où traine le butin de la Brigade antirouille – comme ils aiment à s’appeler. Tous les objets récupérés lors de leurs vadrouilles, témoins d’une époque où l’industrie tournait à plein régime, sont réutilisés : les formats rectangulaires servent de toiles, les petits objets forment une maquette, et le reste constitue la scénographie, notamment un vieil extincteur rouillé : « T’as l’impression qu’il va te tomber sur le coin de la figure ! », sourit Xerou. N’empêche, cela fait presque trop rangé.

Expression libre
Outre ce travail de mémoire effectué auprès du monde ouvrier, éclatent ici la qualité et la diversité des graffitis, répartis dans « l’usine » en fonction de leur couleur. Dark et la calligraphie, Spazm et les jeux de lumières, ou encore Keyler et la 3D en transparence … Chaque membre a sa spécialité. « Généralement, dans un crew, les mecs sont tous dans le même délire. On est à l’opposé de ça », explique Xerou. Alors, même si l’on ne s’y sent pas aussi à l’aise que dans une gare en ruine, Mémoire industrielle 4.0 abat un beau boulot contre notre société du gâchis… et les murs trop gris.

Informations
Lille, maison Folie Wazemmes

Site internet : http://mfwazemmes.mairie-lille.fr/fr

>03.06.2012gratuit
Articles similaires