Home Musique Soap & Skin

Soap & Skin © Evelyn Plaschg

Tiens, encore en vie celle-ci ? A l’écoute de Lovetune For Vacuum (2008), on ne pensait pas qu’Anja Plaschg passe encore plusieurs hivers. Ce premier essai débordait de comptines guillerettes aux intitulés festifs (Marche Funèbre, Thanatos…) jouées au piano et soutenues par un Mac. Succès garanti chez les amateurs de suicide par procuration, mais aussi chez certains électroniciens sensibles (Apparat l’a invitée sur son dernier LP). Entre samples orchestraux et rythmiques angoissantes, le nouveau cru de la ténébreuse Autrichienne évoque Nico, comme d’habitude, mais aussi une certaine école neo-folk portée sur l’occulte (Sol Invictus, par exemple). Sur scène, Soap&Skin s’entoure désormais d’un orchestre et incarne parfois les prêtresses gothiques. On la trouvait trop impudique ? La voici théâtrale et, finalement, ça nous convient ainsi.

Thibaut Allemand

18.04.12, Bruxelles, Ancienne Belgique, 20h, 16€, +32 (0)2 548 24 84

Articles similaires
© Alan Lear