Home Théâtre & Danse Please kill me

© Pierre Grosbois

En gribouillant ce slogan sur son T-shirt, Richard Hell manqua de se faire étriper par des fans ravis de pouvoir lui « rendre service ». Assez stupéfiante pour devenir emblématique du mouvement punk, cette anecdote conduisit ensuite Legs McNeil et Gillian McCain à baptiser ainsi leur ouvrage sur le punk U.S. Fruit de centaines d’heures d’entretiens, ce pavé constitue le terreau du spectacle de Mathieu Bauer. Retenant les meilleurs témoignages, et – comme à son habitude – les associant à l’audiovisuel, le metteur en scène livre sa propre vision du mouvement. Seulement, Matthias Girbig paraît un brin inoffensif en Dee Dee Ramone. Idem pour Kate Strong en égérie destroy. Et l’adaptation musicale de Sylvain Cartigny est très loin de l’esthétique punk rock. Une séance de rattrapage tout de même nécessaire pour qui n’a jamais lu le livre.

Cédric Delvallez

Du 24>27.01, 20h30, Bruxelles, Théâtre 140, 18/15/8€, +32 (0)2 733 97 08