Home Exposition Georges Simenon

Forçat de la plume

© AP Photo

On le connaît pour le personnage de Maigret. Il est l’auteur d’une oeuvre bien plus impressionnante. Sous près de 25 pseudonymes, Georges Simenon a signé quelque 376 romans, 155 nouvelles et 25 textes autobiographiques. Une vie et un legs remarquables présentés en ouverture du Musée des Lettres et Manuscrits de Bruxelles.

Le musée est situé dans l’un des joyaux urbains de Bruxelles, les Galeries Royales Saint-Hubert. Un lieu qui s’accorde aux collections précieuses d’écrits datant du Moyen Âge à nos jours. Le choix du sujet de l’exposition inaugurale était presque naturel. Simenon est en effet l’auteur belge le plus traduit au monde, et l’un des plus vendus. Né à Liège en 1903, mort à Lausanne en 1989, cet écrivain a véritablement traversé le siècle et l’Occident, se trouvant au gré des événements en Belgique, en France, en Amérique, en Suisse. L’accrochage présente cette chronologie, en une muséographie sobre et claire, par le biais de lettres destinées à des journaux, ses amis ou ses éditeurs. Mais aussi des photographies et une vidéo. Cependant, et c’est là le véritable apport du musée, on voit aussi l’auteur quasiment à l’œuvre. Sont exposés ses calendriers d’écriture, les enveloppes sur lesquelles il note les informations importantes pour le récit qu’il invente au fil de la plume, ses rituels de travail, des épreuves… Critiqué de son vivant, soit disant trop populaire, Simenon méritait cette redécouverte intime de sa vie et de son œuvre.

François Annycke

A voir : Georges Simenon, parcours d’un écrivain belge.Jusqu’au 24.02, Bruxelles, Musée des Lettres et Manuscrits, mar>dim 10h>19h (sf jeu, 10h>21h) 7/5€, +32 (0)2 514 71 87

Articles similaires